La voie Appienne : le Mibact avalise le projet pour sa valorisation

La voie Appienne, la regina viarum (reine de toutes les routes), comme l’écrivait Statius, est l’une des voies romaines les plus anciennes et les plus importantes sur le plan stratégique. Il a été créé dans les années de la République pour relier la Ville Éternelle à Brindisi, dans les Pouilles, et la mer Adriatique. Nommée d’après le censeur Appius Claudius Caecus, responsable de son idéation, la Via Appia, telle que nous la connaissons en Italie, était extrêmement importante pour les Romains, qui l’appelaient insigni s (distingué), nob ilis (noble) et celeberrima. Les grands de la culture moderne, dont Johann Wolfgang Goethe, ont été fascinés par la richesse des souvenirs archéologiques qui jalonnaient son parcours.

Le projet de rénovation de la Voie Appienne : là où tout a commencé

Le projet Appia Regina Viarum est né d’une idée de l’écrivain et journaliste Paolo Rumiz qui, en 2015, a parcouru la Via Appia dans son intégralité et a journalisé son expérience pour le quotidien italien La Repubblica. 

Voici une vidéo montrant ce lieu :

Rumiz n’était pas seul dans son entreprise : avec lui se trouvaient Riccardo Carnovalini, Irene Zambon et Alessandro Scillitano, un cinéaste. C’était leur voyage et leurs histoires pour faire prendre conscience de la beauté et de l’importance de cette route.

Un itinéraire national laïc imprégné de culture

Le court documentaire créé pour présenter le projet et diffusé lors de son inauguration le décrit comme « le retour de la plus grande diagonale de la Méditerranée, un million de pas de Rome à Brindisi que les gens, après des décennies d’oubli, pourront à nouveau marcher. 

Nous redonnerons à la communauté un trésor oublié. Un monument, un mythe, une ligne qui ne finit pas, mais mène à la Route de la Soie. C’est un projet d’intérêt européen, impliquant quatre régions et tous les Italiens d’une partie peu connue, mais vraiment authentique, du pays. C’était le rêve d’un aveugle, Appius Claudius : après vingt-trois siècles, ce sera à nouveau une réalité, une route, un chemin.

La Voie Appienne : un regina viarum d’une valeur de 20 millions d’euros

20 millions d’euros, issus du Plan Culture et Tourisme 2016, seront investis dans l’Appia Regina Viarum. Le projet, inspiré comme dit par l’expérience de Paolo Rumiz et ses compagnons de voyage, est fortement soutenu par le ministre de la culture et du tourisme Dario Franceschini.

La Voie Appienne sera le premier itinéraire culturel national, composé de 29 étapes d’environ 20 km chacune et de 609 km de sentiers. Le projet concernera, comme nous l’avons mentionné, quatre régions : le Latium (150 km dans les provinces de Rome et de Latina) ; Campanie (190 km dans les provinces de Caserte, Bénévent et Avellino) ; Basilicata (83 km dans les provinces de Potenza et Matera) et Puglia (186 km dans les provinces de Foggia, Bari, Taranto et Brindisi).

Livia L.

Italienne par ma mère, j'ai grandi près de Milan durant mon enfance. J'ai vu beaucoup de choses de l'Italie, les bons et les mauvais cotés. Dans tous les cas, je suis ici pour vous donner des pistes et conseils pour visiter et apprécier ce magnifique pays #loveitalia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.